La semaine sainte

Publié le par MG / Siloé37 / La Lumière s'est Levée

Les rameaux, la Cène, la Passion, la Cruxificition,....Attente dans l'obsurité du tombeau et du monde...de Pâques.
Les rameaux, la Cène, la Passion, la Cruxificition,....Attente dans l'obsurité du tombeau et du monde...de Pâques.
Les rameaux, la Cène, la Passion, la Cruxificition,....Attente dans l'obsurité du tombeau et du monde...de Pâques.
Les rameaux, la Cène, la Passion, la Cruxificition,....Attente dans l'obsurité du tombeau et du monde...de Pâques.
Les rameaux, la Cène, la Passion, la Cruxificition,....Attente dans l'obsurité du tombeau et du monde...de Pâques.
Les rameaux, la Cène, la Passion, la Cruxificition,....Attente dans l'obsurité du tombeau et du monde...de Pâques.
Les rameaux, la Cène, la Passion, la Cruxificition,....Attente dans l'obsurité du tombeau et du monde...de Pâques.
Les rameaux, la Cène, la Passion, la Cruxificition,....Attente dans l'obsurité du tombeau et du monde...de Pâques.
Les rameaux, la Cène, la Passion, la Cruxificition,....Attente dans l'obsurité du tombeau et du monde...de Pâques.
Les rameaux, la Cène, la Passion, la Cruxificition,....Attente dans l'obsurité du tombeau et du monde...de Pâques.
Les rameaux, la Cène, la Passion, la Cruxificition,....Attente dans l'obsurité du tombeau et du monde...de Pâques.
Les rameaux, la Cène, la Passion, la Cruxificition,....Attente dans l'obsurité du tombeau et du monde...de Pâques.

Les rameaux, la Cène, la Passion, la Cruxificition,....Attente dans l'obsurité du tombeau et du monde...de Pâques.

Chers frères et sœurs en Christ,

Dans le défilement des heures, nous avançons dans la semaine sainte. Cette marche des chrétiens du mémorial de la fête des Rameaux avec l'entrée triomphale de Jésus, à celui de la fête de Pâques d'où le premier Ressuscité d'entre les morts, Jésus-Christ sort Victorieux, détruisant la mort pour nous mener à la Vie éternelle auprès du Père dans l'Esprit saint. Cette avancée vers Pâques, nous fait traverser à la suite de Jésus, les plaies, les douleurs, l'épuisement d'une marche qui pour le non-croyant s'achève avec la mort et la mort sur la Croix. Mais pour le croyant, par le repas de la Cène qui est indissociable de la Croix, nous savons que mystérieusement par cette mort, il donne la Vie.

Le sang et l'eau qui coulent de son cœur transpercé sont présents dans la coupe qu'il donne à boire à ses disciples au repas de la Cène, par anticipation de ce moment du transpercement de son cœur. Lors de ce repas, il leur donne en rompant le pain de faire mémoire de lui par ce pain devenu son corps. Là, aussi, par anticipation, il se donne tout entier à chaque disciple pour leur partager sa divinité présente en lui. Il s'est abaissé jusqu'à l'Homme c'est-à-dire l'humanité de tous les temps. Devenu homme, lui, le divin ; il nous partage cette divinité pour être appelé frères et sœurs en Christ. Pour qu'à sa suite, Lui, le Fils bienaimé du Père, nous puissions être  des fils et filles bienaimés du Père. Pendant le repas de la Cène, il s'adresse à ses apôtres. Dans le mémorial de la Cène, nous sommes tous, si dans notre liberté, nous partageons la foi en Dieu Trinitaire, des apôtres à la suite de ceux qui étaient assemblés avec lui. Nous vivons le même repas qui se perpétue d'autel en autel dans toutes les célébrations de l'Eucharistie. L'Eucharistie, c'est Dieu qui se donne à l'Homme pour que l'Homme avance sur un chemin de sainteté.

En Touraine, hier, mardi, nous avons vécu la messe chrismale avec le clergé autour de notre évêque avec toute l'assemblée des chrétiens du diocèse. Un temps nous donnant de marcher en église où le corps est embrasé du feu de Dieu, de son Esprit. La cathédrale était telle un immense brasier d'Amour, celui du Père, du Fils, de l'Esprit saint, qui rayonnaient dans les cœurs de tous ceux présents. Habités de cet Amour qui brille plus que l'Or fin, chacun s'est envolé vers sa mission. Et là où nous serons plantés, nous apporterons du fruit à la mesure de notre embrasement. Selon l'avancée de notre foi, telles des lucioles, nous brillerons, nous brillons, pour apporter cette lumière visible des yeux du Cœur et non de la chair. Nous deviendrons, nous sommes, des étoiles emplies de la lumière divine, qui brillent dans l'obscurité du monde. N'ayons pas peur, le Christ a été jusqu'à la Croix, mais après la Vie a jailli. Nous aurons, nous avons, aussi des Croix, mais après la Joie règnera.

Bonne semaine sainte. jeudi saint, vendredi saint, n'oublions pas le samedi saint où nous vivons dans l'obscurité du monde, l'attente pour ensuite arrivés à la vigile pascale où explose notre Joie de la Victoire du Seigneur.

Que Dieu nous bénisse et nous garde dans la Paix. MG/Siloé37

Publié dans Temps de préparation

Commenter cet article