Sainte Joséphine Bakhita, sa vie, son appel

Publié le par MG/Siloé37 / La Lumière s'est Levée

Chers frères et sœurs  en Christ,

En ce jour, l'église fête saint Jérôme Emilien et sainte Joséphine Bakhita et s'appuie sur la Parole en Gn 2, 4b-9, 15-19 et en Mc 7, 14-23, (ci-jointes).

Sainte Joséphine Bakhita a l'âge de neuf ans, a été enlevée et est devenue esclave. Sa vie s'apparente à une succession de calvaires, d'injures, de diffamations, de coups, malgré une obéissance à son maître, et un cœur à toujours vouloir aider, protéger, aimer son prochain. Dans la misère et l'épidémie qui frappe la région où elle vit, les ne compte pas ses heures et son aide auprès des enfants, des adultes. Elle découvre Dieu et va lui donner entièrement sa vie. Et son extrême connaissance de la vue par  les yeux du cœur (voir article ci-joint), lui permet de voir la présence de Dieu dans ceux qu'elle approche et encore plus dans ceux qui se taisent et cachent leurs blessures. De tout cœur, l'invitation vous est faite de revivre son histoire de vie grâce au film ci-joint. Le 8 février est depuis 2015 la journée mondiale de réflexion et de prière sur la traite des êtres humains, rejoignant ce vécu de  Sainte Joséphine Bakhita. MG/Siloé37.

"Depuis le début de son pontificat, le Pape François n'a cessé d'interpeler sur un fléau méconnu, la traite des êtres humains, un crime contre l'humanité. En 2015, il a fait du 8 février, jour de la fête de sainte Joséphine Bakhita, une soudanaise née vers 1869, esclave à neuf ans, puis devenue religieuse en Italie, et morte en 1947. Il a fait de cette fête, la journée mondiale de réflexion et de prière sur la traite des êtres humains, afin de faire prendre conscience de ce phénomène global qui dépasse la responsabilité de tel ou tel état. La traite des êtres humains est le fait de recruter des bergers, de déplacer une personne d'un endroit à un autre, dans un même pays ou dans un autre pays dans le but de l'exploiter pour en tirer un bénéfice. La victime est le plus souvent, trompée, enlevée, vendue, contrainte par des violences physiques, morales  et psychologiques. Les formes d'exploitation subies varient travail forcé, exploitation sexuelle, esclavage domestique, mariage forcé, obligation de mendier, contrainte de voler et commettre d'autres délits, trafic d'organes, enfant-soldat, et de nouvelles formes apparaissent en lien avec l'évolution du terrorisme. C'est là un phénomène mondial qui tend à s'accroître à l'époque contemporaine. Nous prions pour ces victimes de ces formes d'esclavage moderne ainsi que pour ceux qui se consacrent à lutter contre ce phénomène. Nous demanderons aussi, Seigneur, d'éclairer les cœurs obscurcis et endurcis de ceux qui se livrent à de telles exactions." Méditation, exhortation par le Père J.-L. Abadie de Lourdes à 15 h 30.

Prions le Seigneur pour l'abolition de toutes ces formes d'esclavages et qu'il réveille les cœurs endurcis de ceux qui se livrent à de tels actes. L'Esprit-saint coule sur toutes les créatures mais sur certaines, celles aux cœurs endurcies, il glisse et ne pénètre pas en elles. Nous vous en supplions, Viens Esprit de Dieu pénétré dans toutes tes créatures pour les mener à ta Paix. Que Dieu nous délivre de tout mal, qu'Il nous bénisse et nous garde dans sa Paix. MG/Siloé37

 

 

sainte Joséphine Bakhita, rescapée de l'impossible et sa flamme intérieure.

sAINTE joséphine Bakhita

Sainte Joséphine Bakhita : de l'esclavage à la sainteté

"Voici les origines des cieux et de la terre, le Seigneur Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l'arbre de la vie au milieu du jardin, et l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Le Seigneur Dieu prit l'homme, et le plaça dans le jardin d'Éden pour le cultiver et pour le garder. Le Seigneur Dieu donna cet ordre à l'homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras." Gn 2, 4b-9, 15-17.

la bible en ligne gratuit

"Ensuite, ayant de nouveau appelé la foule à lui, il lui dit: Écoutez-moi tous, et comprenez. Il n'est hors de l'homme rien qui, entrant en lui, puisse le souiller; mais ce qui sort de l'homme, c'est ce qui le souille.Si quelqu'un a des oreilles pour entendre, qu'il entende.Lorsqu'il fut entré dans la maison, loin de la foule, ses disciples l'interrogèrent sur cette parabole.Il leur dit: Vous aussi, êtes-vous donc sans intelligence? Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui du dehors entre dans l'homme ne peut le souiller? Car cela n'entre pas dans son coeur, mais dans son ventre, puis s'en va dans les lieux secrets, qui purifient tous les aliments. Il dit encore: Ce qui sort de l'homme, c'est ce qui souille l'homme. Car c'est du dedans, c'est du coeur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l'orgueil, la folie. Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l'homme." Mc 7, 14-23.

la bible en ligne gratuite

Publié dans Saints

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article