La fête de la Présentation du Christ

Publié le par MG/Siloé37 / La Lumière s'est Levée

Le saint des saints / Le temple de Jérusalem / Jésus et Siméon d'après le tableau d'André Shishkin (peintre russe né en 1960)
Le saint des saints / Le temple de Jérusalem / Jésus et Siméon d'après le tableau d'André Shishkin (peintre russe né en 1960)
Le saint des saints / Le temple de Jérusalem / Jésus et Siméon d'après le tableau d'André Shishkin (peintre russe né en 1960)

Le saint des saints / Le temple de Jérusalem / Jésus et Siméon d'après le tableau d'André Shishkin (peintre russe né en 1960)

Chers frères et sœurs en Christ,

Marie et Joseph présente Jésus, premier-né, au temple comme toutes les familles juives de leur époque. Dans le temple de Jérusalem, les gens vont et viennent. Hors le lieu le plus sacré est le saint des saints où une fois par an, un prêtre entrait face à l'arche d'Alliance. Au temps des patriarches, lors de leurs marches avant la construction du temple, des hommes du peuple juif marchaient avec l'arche d'alliance et ses barres porteuses. Elle précédait le peuple. Le temple, était construit en plusieurs parties, une  où les marchands s'y trouvaient, une pour tous, une pour les hommes uniquement et la partie réservées aux prêtres. Le saint des saints était le lieu le plus sacré.

Quand Jésus , bébé, est consacré au Seigneur comme tous les premiers-nés mâle des familles juives de l'époque de Marie et Joseph, Anne et Siméon sont présents. Ce n'est pas une chance, c'est la providence qui les y a conduit. Prophétesse et prophète, ils sont à l'écoute de la volonté de Dieu par l'esprit saint. Dans leur silence intérieur, ils ont écouté et sont partis dans le temple. Et au passage de Joseph, Marie et Jésus. Siméon qui se laisse guidé par cette motion intérieure, dit : "Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur S'en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, Salut que tu as préparé devant tous les peuples, Lumière pour éclairer les nations, et gloire d'Israël, ton peuple." Lc 2, 29, 32.

La fête de la présentation est souvent assimilée à la fête de la Lumière. D'ailleurs, en cette fête, chaque fidèle peut recevoir un cierge allumé à cette lumière qui est Jésus-Christ. Pour le visualiser chacun peut prendre un cierge, l'allumer et ensuite en procession le déposer au pied de l'autel dans une bassine emplie de sable. Nos vies ne sont que du sable qui s'écoule comme le sable du sablier. Hors si elles sont telles des étoiles par la présence silencieuse de la Lumière divine en nous, elles brilleront toujours sur Terre comme aux Cieux. Symboliquement, nous pouvons intensifier la flamme intérieure du feu de Dieu en nos cœurs qui sont tels des  cierges allumés à la même flamme du Christ. C'est une autre Lumière invisible des yeux humains mais visible par les yeux du cœur (voir article ci-joint). Cette flamme s'alimente, se vivifie en ce jour de la fête de la Lumière. Cette lumière-là est paix, sagesse, joie, amour, unité. Elle réchauffe nos cœurs et laisse couler l'eau Vive en nous. Tout comme Siméon et Anne, le Seigneur vient nous visiter si comme eux, nous sommes à l'écoute de la parole du Seigneur.

Aujourd'hui, l'esprit de Pentecôte est pour tous et chacun. Mais il peut glisser sur nous sans y pénétrer. Des temps favorables sont donnés pour rien. Alors que si nous le laissons nous réchauffer, nous abreuver de son amour, le Verbe fait chair me parle, nous parle. Ce n'est pas de l'angélisme. Dans notre liberté, le Silence intérieur est Parole à celui qui se met à son écoute. Le Seigneur est bien plus présent que l'humanité ne le pense. Et il nous est proche et ne désire que le bien. Revenons de nos égarements, prions pour la Paix. Et que cette Paix commence d'abord dans chacun de nos cœurs. Et alors nous verrons avec les yeux du cœur (voir article joint).  Nous sommes tous des êtres porteurs de la Lumière. Belle fête de la Lumière

Que Dieu nous délivre de tout mal, nous bénisse et nous garde dans sa Paix. MG/Siloé37

"Le huitième jour, auquel l'enfant devait être circoncis, étant arrivé, on lui donna le nom de Jésus, nom qu'avait indiqué l'ange avant qu'il fût conçu dans le sein de sa mère. Et, quand les jours de leur purification furent accomplis, selon la loi de Moïse, Joseph et Marie le portèrent à Jérusalem, pour le présenter au Seigneur, - suivant ce qui est écrit dans la loi du Seigneur: Tout mâle premier-né sera consacré au Seigneur, - et pour offrir en sacrifice deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, comme cela est prescrit dans la loi du Seigneur. Et voici, il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon. Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation d'Israël, et l'Esprit Saint était sur lui. Il avait été divinement averti par le Saint Esprit qu'il ne mourrait point avant d'avoir vu le Christ du Seigneur. Il vint au temple, poussé par l'Esprit. Et, comme les parents apportaient le petit enfant Jésus pour accomplir à son égard ce qu'ordonnait la loi, il le reçut dans ses bras, bénit Dieu, et dit : Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur S'en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, Salut que tu as préparé devant tous les peuples, Lumière pour éclairer les nations, Et gloire d'Israël, ton peuple." Lc 2, 21-32

Publié dans Fêtes chrétiennes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article