Vin nouveau dans outres nouvelles

Publié le par MG/Siloé37 / La Lumière s'est Levée

Dieu me tend, nous tend les mains

Dieu me tend, nous tend les mains

Chers frères et sœurs en Christ,

Lundi 16 janvier 2017, dans la liturgie, la Parole de l'évangile  Mc 2, 18-22, ci-joint, semble compliquée pour certains d'entre nous. Après sa lecture, entre mères de famille, nous échangeons. Face à ce questionnement, il est bon de se rappeler combien Jésus, Fils de Dieu, Fils de l'Homme, est descendu à notre portée humaine. Hors cela ne lui enleve aucunement sa divinité. Et c'est dans ce sens là qu'il répond à ses détracteurs : "Les amis de l'époux peuvent-ils jeûner pendant que l'époux est avec eux ? Aussi longtemps qu'ils ont avec eux l'époux, ils ne peuvent jeûner." Mc 2, 19-20.

L'époux, c'est lui, le vin nouveau, la pureté de sa divinité, Lumière du monde. Jésus, descendu sur Terre, n'est pas de la Terre mais du royaume de Dieu dans lequel la mort n'existe pas. C'est la Vie éternelle dans laquelle le temps ne se compte pas. N'avez-vous jamais ressenti ce temps qui s'écoule sans vous en rendre compte ! C'est ce qui se vit lorsque nous nous sentons bien en un lieu ou avec une ou plusieurs personnes. A la fin de ce temps, en regardant l'heure, chacun s'exclame : "Il est déjà cette heure-là ! Je n'ai pas vu le temps s'écoulé." L'éternité est à cette image et la différence réside dans le fait que cela dure éternellement. L'éternité est un règne d'Amour dans la Paix, la Bonté, la Justice de Dieu dans laquelle tous et chacun nous nous sentons bien. Et cela peut commencer sur notre Terre, c'est ce que vivent les Saints.

Alors quand l'époux, Jésus, explique cette nouveauté  du Ciel, qu'il apporte dans la grisaille de la Terre, il  la met à la portée de ceux qui lui font face et prend des termes usités dans leur quotidien, les vendanges, la macération du vin dans les fûts, et il dit : "Personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres; autrement, le vin fait rompre les outres, et le vin et les outres sont perdus; mais il faut mettre le vin nouveau dans des outres neuves." MC2, 22. Dans cette image, Jésus est le Vin nouveau et chacun de ceux qui le côtoient sont de vieilles outres. En effet, revenons à cette époque où le Christ est l'Homme-Dieu sur Terre. Il est venu pour nous transmettre sa divinité pour qu'une fois ressuscité, après son Ascension aux cieux, il  envoie sur tous hommes, son Esprit de Vérité. Celui-ci est descendu à profusion sur Marie et ses premiers disciples, le jour de la Pentecôte. Au moment où il parle, ce temps n'est pas encore survenu. Nous sommes ramenés aux temps des prophètes et des Patriarches qui eux seuls, communiquent avec Dieu, Ils font partie de l'Ancien monde, les outres anciennes. Le Christ, lui, n'est pas de l'ancien monde, il est Dieu, il est La Lumière divine qui brille dans notre nuit terrestre. Jésus est le vin nouveau du nouveau monde, celui de l'Amour, de l'Eternité.

Schématiquement, le monde se répartit en trois points essentiels. D'abord, avec le début de la création, l'ancien monde cité dans l'ancien testament avec l'avancée du peuple Juif avec à sa tête les Patriarches et les prophètes. Puis la charnière de l'ancien et du nouveau monde  se fait par le dernier prophète de l'ancien testament Zacharie et le premier du nouveau, Jean-Baptiste, le précurseur. Jésus-Christ est le phare de cette transition, apportant avec lui, la guérison de tous nos maux et celle de la mort en dernier lieu, pour ceux qui marchent à sa suite. Enfin la troisième partie est ce temps dans lequel nous vivons, temps de l'effusion de l'Esprit, où Dieu nous tend les mains pour l'accueillir dans nos cœurs, nos âmes, nos vies, afin que son règne de Paix se vive en totalité sur Terre. Ces derniers temps prendront fin lors de la Parousie, soit le second avènement de la venue en Gloire du Christ. Il est venu une première fois dans l'abaissement non perçu par tous en nous tendant les mains (la photo), il reviendra une seconde fois dans sa Gloire visible de tous.

Quand Jésus dit : "Les jours viendront où l'époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront en ce jour-là." Mc 2, 20, il signifie par cette Parole, qu'au temps où il montera aux Cieux après sa Résurrection des morts, à partir de ce moment-là, ses disciples pourront de nouveau jeûnés car il chercheront comme chacun de nous sur Terre, la voie qui mène à l'Eternité, ce chemin qui est le Christ : "Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi." Jn 14, 6.

En conclusion pour contenir ce vin nouveau qui est le Christ, chacun de nous doit devenir des outres nouvelles où l'Esprit saint nous fortifie si nous lui laissons un peu, beaucoup, passionnément de la place en nos cœurs et âmes. Alors nos corps seront ces outres nouvelles où Jésus descendra : Vin nouveau dans outres nouvelles.

Bonne journée. Que Dieu nous garde de tout mal, nous bénisse et nous inonde de sa Paix. MG/Siloé37

 

Les disciples de Jean et les pharisiens jeûnaient. Ils vinrent dire à Jésus: Pourquoi les disciples de Jean et ceux des pharisiens jeûnent-ils, tandis que tes disciples ne jeûnent point ? Jésus leur répondit : Les amis de l'époux peuvent-ils jeûner pendant que l'époux est avec eux ? Aussi longtemps qu'ils ont avec eux l'époux, ils ne peuvent jeûner. Les jours viendront où l'époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront en ce jour-là. Personne ne coud une pièce de drap neuf à un vieil habit; autrement, la pièce de drap neuf emporterait une partie du vieux, et la déchirure serait pire. Et personne ne met du vin nouveau dans de vieilles outres; autrement, le vin fait rompre les outres, et le vin et les outres sont perdus; mais il faut mettre le vin nouveau dans des outres neuves

La Bible en ligne gratuit

Publié dans Enseignements

Commenter cet article