Belle Epiphanie 6 janvier 2017

Publié le par Siloé37 / La Lumière s'est Levée

La crèche

La crèche

Chers frères et sœurs en Christ,

La fête de l'Epiphanie est souvent pour beaucoup de nos contemporains, associée à la galette des Rois. Ces galettes cachent en leur pâte des petits sujets, des cadeaux. Ce mémorial fêté d'année en année est lié aux cadeaux apportés à l'enfant Jésus reposant dans la crèche, par les rois mages, de l'or, de l'encens et de la myrrhe. La myrrhe est une gomme résineuse coulant de certains arbres d'Asie et d'Afrique, utilisée pour son parfum et ses vertus antiseptiques et stimulantes.

Les rois mages venus de lointains pays, sont d'abord passés par Jérusalem cherchant l'enfant-Dieu dans les splendeurs, les hauteurs de la civilisation. Hors pour trouver Jésus, à son exemple, il me faut m'abaisser et le chercher dans le secret de mon cœur. Les sages de Jérusalem, en passant par les saintes écritures, les guideront vers Bethléem, voir ci-joint Mt 2, 1-12. L'étoile qui les guide, Lumière de Dieu, s'arrête juste au-dessus de la crèche, de la grotte où l'enfant est emmailloté.

A la grotte de Massabielle de Lourdes, l'un des chapelain, le Père Vemaeck, le 6 janvier 2017, après le chapelet quotidien de 15h 30, nous transmets sa foi lors de son discours : "Le Seigneur vient naître au milieu de nous, lui, la source et l'origine d'une humanité nouvelle. Par lui, elle est délivrée du péché et de la mort. Si Jésus au milieu de nous, est le Fils de Dieu, par notre profession de foi et notre baptême, nous savons que nous appartenons à cette humanité nouvelle. En France, nous sommes à la veille de l'Epiphanie du Seigneur, de l'adoration des mages qui viennent s'agenouiller devant l'enfant-Dieu. Si Jésus, vrai homme, vrai Dieu, fils de Dieu est présent avec nous, nous à l'image des rois mages, offrons lui la richesse de notre foi, l'or ; L'espérance de notre prière, l'encens ; notre vie en témoignage, la myrrhe."

Les rois mages à l'image de chacun d'entre nous cherchent la signification de cette Lumière, l'étoile, qui brille dans la nuit. La lumière de Dieu brille dans l'obscurité plus ou moins prononcée de nos histoires de vie. Parfois je n'ai même pas conscience que je vis dans la nuit. Hors paradoxalement, c'est dans la nuit que la Lumière brille. Et celle de Dieu brille en moi, en vous, si nous la laissons s'installer en vérité et en confiance en nos cœurs et âmes. Tous nos êtres seront des lumières comme des étoiles qui éclairent la nuit de notre Terre. Alors nous serons reliés invisiblement par les fils d'Or de l'Amour divin descendu du Ciel sur la Terre. A tous et à toutes, belle fête de l'Epiphanie. Et que ces cadeaux, notre foi, notre espérance, notre vie en témoignage, se nourrissent tout au long de cette année de la paix divine,  sa joie et  sa Parole, nous élèvant encore plus dans la charité et vers l'espérance d'un monde meilleur.

Que Dieu nous délivre de tout mal, qu'il nous bénisse et nous garde dans la Paix. A mardi. MG/Siloé37

La crèche

La crèche

"Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d'Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l'adorer. Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé, et tout Jérusalem avec lui. Il assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s'informa auprès d'eux où devait naître le Christ. Ils lui dirent : A Bethléhem en Judée ; car voici ce qui a été écrit par le prophète: Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n'es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef Qui paîtra Israël, mon peuple. Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et s'enquit soigneusement auprès d'eux depuis combien de temps l'étoile brillait. Puis il les envoya à Bethléhem, en disant : Allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant; quand vous l'aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j'aille aussi moi-même l'adorer. Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici, l'étoile qu'ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu'à ce qu'étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s'arrêta. Quand ils aperçurent l'étoile, ils furent saisis d'une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l'adorèrent ; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin. " Mt 2,1-12.

La Bible en ligne gratuit

Publié dans Fêtes chrétiennes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article