L'avent, l'attente, le retour en gloire du Christ

Publié le par Siloé37 / La Lumière s'est Levée

La transfiguration

Chers frères et sœurs en Christ,

En ce premier dimanche de l'Avent, dans les lectures du jour (Is 2, 1-5 ; PS 121; Rm 13, 11-14a ; Mt 24, 37-44), nous entendons par les voix du prophète Isaïe, de saint Paul s'adressant aux Romains et de saint Matthieu, la Parole.

Elle a été prophétisée d'abord au peuple juif. elle est porteuse de  l'annonce de la venue du "Verbe fait chair". Il y a 2016 ans, dans une crèche, il est venu, petit, humble en prenant notre condition humaine. Ses contemporains l'ont vu. Pendant ses trois années de ministère publique, il a donné tout son amour à ceux qui l'approchèrent. Guérisons du corps, de l'âme et de l'esprit sont prodiguées aux hommes qui se présentent à lui. Il désire nous rapprocher de Dieu, le Père. Il souffre de voir que le peuple reste dans un questionnement trop "terre à terre" sans regarder vers celui qui les aime de toute éternité, le Père. Dans sa miséricorde infinie, son cœur aimant et douloureux, Jésus les délivre de leurs fautes. Les fautes, les péchés enclenchent un processus qui paralysent la vie par l'apparition de toutes sortes de maladies et de mal-être. De sa bouche, sa parole guérit tout l'être, corps, âme, esprit de ceux qui veulent aller à sa rencontre et le suivre... Et c'est encore vrai aujourd'hui.

Personne ne connaît le jour de son retour en gloire ou parousie. C'est quelque part entre le temps de son ascension et le temps de sa Parousie. C'est un temps d'attente et de veille. Dans notre nuit, nous sommes chacun appelé à être tels des veilleurs sur les remparts de nos villes, de nos vies. Nous savons que le Christ a été humilié, couvert d'innombrables plaies, crucifié lors de sa passion mais il est sorti victorieux de la mort. Le disciple n'est pas au-dessus du maître. Si lui a traversé les épreuves de l'abandon, de l'insulte, de l'acharnement de violence, des crachats, des coups, de la dérision, du dénuement extrême en toutes choses, du crucifiement, de la mort terrestre ! Alors nous aussi, chacun a sa mesure, à sa suite, nos épreuves rejoindront certaines des siennes ! Et le nous savons par les écritures saintes, l'apocalypse, que notre monde doit passer par des turbulences, des catastrophes, des attaques de toutes sortes du mauvais  même dans l'église.  Le Christ est passé de la mort à la vraie vie. Il en est de même pour le globe terrestre et ses êtres vivants. Une nouvelle terre, un nouveau règne de l'amour de Dieu arrive avec le retour en gloire du Christ.

L'humanité pour vivre avec le Christ, passe par l'épreuve de la purification comme l'or passé au feu pour le purifier de toutes souillures. Ce temps est déjà commencé. Et lorsque tout le peuple élu reconnaitra son Sauveur, la parousie sera proche. Nous sur cette terre, le temps se mesure mais dans l'éternité de Dieu, le temps n'est plus présent. "Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c'est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour.Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance" 2 P 3, 8-9.

Après les évènements de la Passion et du temps de l'ensevelissement de Jésus-Christ, les apôtres sont repartis vers leur vie d'avant la rencontre avec Jésus. Et c'est là, qu'il est venu au bord du lac, ressuscité. Il s'est montré d'abord à eux puis à de nombreuses personnes de cette génération. Beaucoup de ceux qui ont vu, ont cru. Ils ont donné leur vie, morts en martyr pour l'annonce de l'évangile. La Parole s'est ensuite répandue aux grecs signifiant à toutes les nations. Puis après le retour auprès de son Père et Notre Père, la Parole s'est répandue pour venir aujourd'hui nous visiter, chacun d'entre nous. La Parole est vivante. Elle est encore d'actualité aujourd'hui. Et dans la conscience que le temps de l'éternité ne se mesure pas, son retour peut se faire d'un moment à l'autre. Et alors, ceux dans l'attente, vivant de la rencontre du "cœur à cœur" avec le Seigneur dans le secret de leur maison intérieure, rassasiés de sa parole, avec  toute l'humanité repentante, nous verrons le Christ tel que les apôtres, Pierre, Jacques et Jean l'ont vu lors de sa transfiguration. Dans une blancheur impériale, le Roi de gloire nous illuminera de son éclat bienfaisant d'où la source d'amour s'étendra sur le monde nouveau et sa justice se vivra.

Bel avent à tous et chacun. Que Dieu vienne en aide à tous ceux qui sont dans l'épreuve, qu'il nous bénisse et nous garde dans sa Paix. MG/Siloé37

 

"Vous savez en quel temps nous sommes : c'est l'heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru. La nuit est avancée, le jour approche. Dépouillons-nous donc des œuvres des ténèbres, et revêtons les armes de la lumière. Marchons honnêtement, comme en plein jour, loin des excès et de l'ivrognerie, de la luxure et de l'impudicité, des querelles et des jalousies. Mais revêtez-vous du Seigneur Jésus Christ." Rm 13, 11-14a

La bible en ligne gratuit

Publié dans Temps de préparation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article