L'entrée dans le Carême

Publié le par MG/Siloé37La Lumière s'est Levée

Le désert du Néguev, Israël

Le désert du Néguev, Israël

~~Chers frères et sœurs en Christ,

~~Dans notre monde, aujourd'hui, c'est parfois difficile de vivre. Mais posons-nous les bonnes questions ! Ne rejetons-nous pas ce qui pourrait nous désencombrer de ce qui alourdit nos vies ? Le temps du Carême est ce temps où nous pouvons, si nous le désirons, nous dépouiller de notre superflu, pour arriver Nu ( celui de la Genèse) devant Dieu dès ici-bas. C'est un temps pour se laisser habiter de l'amour divin à chaque minute de nos vies. Si j'attends d'être parfait, jamais je pourrais me laisser combler de l'amour de Dieu. Dans le désert de mon cœur, ce temps de Carême me permet de me laisser restaurer par le Seigneur.

~~Le Carême, c'est quoi ? Depuis le mercredi des Cendres, nous sommes entrés dans le Carême. Quarante jours... Et comme toutes les périodes liturgiques de l’année, notre chemin nous conduit à vivre plus intensément celle-ci, aujourd'hui. Enfants de Dieu, nous le sommes, dans le respect et la liberté de chacun. ~~Chaque année, la liturgie de l'église égrène, tout au long de celle-ci, les moments forts de la vie de Jésus liés à l'accomplissement des prophéties de l'Ancien Testament. Chaque succession de ces temps forts, nous fait avancer sur des ponts, des passerelles en suivant Jésus-Christ nous menant vers le Royaume de Dieu. Et à chaque moment de l’année liturgique, nous nous appuyons plus sur l’une ou sur l’autre, mais toutes sont à vivre en intimité avec le Seigneur. Toute la liturgie est imprégnée de l'Amour incommensurable de Dieu, Père, Fils, Esprit. ~~Pour croître comme des pauvres et des petits, laissons-nous nourrir en un pays de lait et de miel. Ce pays n'est pas un coin de terre, ce pays c'est celui que je bâtis en me laissant porter par Christ, en essayant de respecter que la volonté du Père se vive en moi et en ne mettant pas de barrage à l'action vivante et salvatrice du Saint-Esprit, en ma vie.

~~Le Carême, c'est un temps de conversion. Ceux qui pratiquent le ski savent faire une conversion. Faire une conversion, c'est une technique permettant de se tourner dans un espace très réduit. Et bien la conversion chrétienne, c'est se tourner vers Dieu pour se décentrer de soi-même. Et à partir de l'évangile du premier dimanche du Carême, Lc 4, 1-13 (ci-joint), il nous est donné les trois piliers qui peuvent nous aider à progresser dans cette voie : le jeûne, l'aumône et la prière.

~~En ce premier dimanche de Carême, l'homélie du Père J.-B. N. entendue en ce jour, fut pour tous ceux qui l'ont vécue de l'intérieur, la consolidation, la fortification des trois piliers du Carême. Cette homélie est riche du dépouillement nécessaire pour se laisser habiter, habiller de DIEU, pour se convertir... Cette richesse est à propager à tous ceux qui veulent bien l'entendre et l'écouter, la mettre en pratique. La voici :

  • « Si tu es Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. » C’est la tentation de la consommation : ne s’occuper que de nourrir notre corps, nos besoins matériels, et d’oublier la partie la plus haute de notre être : notre âme spirituelle. Combien de temps passons-nous aux soins de notre corps (nourriture, hygiène, plaisir et bien-être corporel, sport, vêtements, etc. Toutes choses que la publicité nous rabâche) ? Et combien de temps pour nourrir notre âme (prière, formation, lecture spirituelle, etc.) ? « Jésus répondit : « Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain. » Le Carême nous fait redécouvrir les bienfaits du jeûne : mettre de côté, pour un temps, nos légitimes besoins corporels afin de nourrir notre âme. La chasteté et le vœu de continence (par les consacrés) est la forme radicale de cet esprit du jeûne.
  • « Je te donnerai tout ce pouvoir et la gloire de ces royaumes » Après les tentations qui concerne le corps, voici celles de consommer les biens immatériels : le pouvoir. Avoir et pouvoir. Posséder et régner. Dominer. Combien se font avoir par la tentation du pouvoir ! « Pour le bien de ta carrière professionnelle, ne t’occupe plus de ta famille : travaille toujours plus, le soir, tard, même les week-ends »… Et voilà comment le diable nous fait chuter : pour être toujours plus puissant, nous en arrivons à sacrifier notre famille, nos amis, toutes relations basées sur la gratuité… et de ne lier que des relations « donnant / donnant ». Le pouvoir. La réponse, en ce temps de Carême, c’est l’aumône : donner, gratuitement. Donner et ne pas prendre. Donner de son temps : « Parents, savez-vous « perdre du temps » avec vos enfants ? C'est une des choses les plus importantes que vous puissiez faire chaque jour. » (Pape François) Le vœu de pauvreté est l’expression religieuse de cette attitude. Contrairement au riche, le pauvre a du temps.
  • « Si tu es Fils de Dieu, d’ici jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi, à ses anges, l’ordre de te garder ; et encore : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre » Encore plus subtil : la tentation qui vise l’âme spirituelle. C’est de mettre Dieu à notre service. « Jette-toi, fais le saut de la foi, sois un peu fou… et Dieu te rattrapera, il te sauvera. » Cette tentation est très subtile car elle prend l’apparence de la foi, de la confiance en Dieu. Mais en fait, c’est tout l’inverse : c’est de la magie, c’est-à-dire de mettre Dieu et les forces spirituelles (les anges) à NOTRE service, au service de nos projets les plus absurdes. C’est tout ce qui concerne l’ésotérisme, la divination, les tireurs de cartes, les jeteurs de sorts, les médecines parallèles et ésotériques, les guérisseurs énergétiques, le spiritisme et, au final, le satanisme (avec son lot de sacrifices humains). Il n’est d’ailleurs pas rare que les gens assoiffés de pouvoir (tentation précédente) finissent par se tourner vers ces différentes pratiques magiques (cf. certains hauts niveaux d’initiation). La réponse, c’est la prière. La vraie prière. Non pas celle qui a encore des relents de pensée magique où nous demandons à Dieu de faire NOTRE volonté. Mais l’humble prière où nous demandons à Dieu « que TA volonté soit faite, sur la terre comme au ciel ». La prière où nous ne mettons pas Dieu à notre service, mais où nous nous mettons au service de Dieu et de sa volonté de salut pour le monde. Le vœu d’obéissance relève de cette attitude.
  • Voilà « toutes les formes de tentations » : la consommation, le pouvoir, la magie. Et voilà les antidotes : le jeûne, l’aumône, la prière. (Et les trois vœux : chasteté, pauvreté, obéissance). Et maintenant : au travail ! Dans l’Esprit-Saint." Père J.-B. N.

~~Nous sommes en marche, tous ensemble et chacun individuellement. Et chaque pas qui nous éloigne du mal, nous fait avancer vers Dieu. Ce pas, ces pas sont "signe" de la Victoire du Bien contre le mal. Jeûne, aumône, prière, trois piliers qui nous fortifient dans notre foi en Dieu.

Bon Carême à tous. Et que le Dieu de Bonté et de Grâce nous bénisse et nous garde dans sa Paix. MG/Siloé37

"Jésus, rempli du Saint Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l'Esprit dans le désert, où il fut tenté par le diable pendant quarante jours. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, après qu'ils furent écoulés, il eut faim. Le diable lui dit : Si tu es Fils de Dieu, ordonne à cette pierre qu'elle devienne du pain. Jésus lui répondit: Il est écrit : L'Homme ne vivra pas de pain seulement. Le diable, l'ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre, et lui dit: Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes ; car elle m'a été donnée, et je la donne à qui je veux. Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi. Jésus lui répondit : Il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. Le diable le conduisit encore à Jérusalem, le plaça sur le haut du temple, et lui dit : Si tu es Fils de Dieu, jette-toi d'ici en bas ; car il est écrit : Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet, Afin qu'ils te gardent ; et : Ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre. Jésus lui répondit: Il es dit : Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu. Après l'avoir tenté de toutes ces manières, le diable s'éloigna de lui jusqu'à un moment favorable." Lc 4, 1-13

La Bible en ligne

Publié dans Temps de préparation

Commenter cet article