Notre-Dame de Fatima, Reine et Mère

Publié le par siloé37

Notre-Dame De Fatima

A la mi-juin 2015, avec d'autres frères et sœurs en Christ, nous avons découvert le sanctuaire de Fatima au Portugal. Marcher dans des lieux saints est porteur de grâces, pas toujours perceptibles au moment de notre visite en ces sanctuaires. Mais cela est une réelle progression dans notre avancée spirituelle où se conjugue le monde visible et celui de l'invisible relié au créateur. Marie est venue à Fatima comme dans de nombreux lieux sur la Terre pour nous inviter et nous guider vers le chemin de la sainteté et de l'éternité de l'Amour de Dieu.

Mais qu'est-ce qui s'est passé dans cette petite bourgade en 1917 ? Aujourd'hui chacun sait que la Vierge-Marie est apparue à trois petits pastoureaux Jacinthe, François et Lucie qui gardaient les moutons dans un champ. Cela fait bientôt 100 ans. Mais avant ces apparitions de Marie, un être céleste, un ange se dévoila aux yeux de ces trois jeunes enfants, Jacinthe la plus jeune, son frère aîné François et leur cousine Lucie, la plus âgée des trois enfants.

Les trois cousins ont vu la Sainte-Vierge en 1917 et aussi avant les apparitions de la Vierge , ils ont vu l'ange en 1916.. Cependant Lucie le vit avant en 1915 avec trois autres fillettes, Teresa Matias, sa sœur Maria Rosa et Maria Justino. camarades et amies de Lucie, sans Jacinthe et François, (voir lien ci-joint Notre-Dame de Fatima/ l'ange précurseur).

Les apparitions angéliques à partir de 1915. A partir de 1915, apparaît à Lucie et à trois autres fillettes, ,camarades de Lucie, en trois fois, une forme diront-elles à l'apparence humaine, un ange. Puis , au printemps 1916 l'ange de la Paix apparaît à Jacinthe, François et Lucie et leur donne cette prière : "Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, et qui ne Vous aiment pas." et il dit : "Priez ainsi. Les Cœurs de Jésus et de Marie sont attentifs à la voix de vos supplications." Ensuite pendant l'été 1916 l'ange du Portugal leur apparaîtra et leur dira alors que les trois enfants jouaient :"Que faites-vous ? Priez, priez beaucoup ! Les Saints Cœurs de Jésus et de Marie ont sur vous des desseins de miséricorde. Offrez sans cesse au Très-Haut des prières et des sacrifices." Lucie demanda comment devaient-ils faire pour se sacrifier ; et l'ange lui répondit : « De tout ce que vous pourrez, offrez à Dieu un sacrifice en acte de réparation pour les péchés par lesquels il est offensé, et de supplication pour la conversion des pécheurs. De cette manière, vous attirerez la paix sur votre patrie. Je suis son Ange Gardien, l'Ange du Portugal. Surtout, acceptez et supportez avec soumission les souffrances que le Seigneur vous enverra." Enfin à l'automne 1916, les trois petits bergers virent l'ange de l'Eucharistie et se prosternant avec les enfants il pria trois fois cette prière : "Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je Vous adore profondément et je Vous offre les très précieux Corps, Sang, Âme et Divinité de Jésus-Christ présent dans tous les tabernacles du monde, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels il est Lui-même offensé. Par les mérites infinis de Son Très Saint-Cœur et du Cœur Immaculé de Marie, je Vous demande la conversion des pauvres pécheurs." Pour plus de connaissance sur ces apparitions, cliquer sur le lien ci-joint de Fatima, l'ange précurseur.

Comment les enfants ont-ils été perçus par leur entourage ? Dans ces contextes d'apparitions angéliques et de Notre-Dame, les enfants se sont heurtés aux adultes responsables et à leur incrédulité. Les trois petits bergers ont été emprisonnés car ces adultes, avec à leur tête Monsieur le Curé, Monsieur l'administrateur du lieu et d'autres personnes respectables, voulaient leur entendre dire que rien de ce qu'ils disaient, n'était vrai. Mais ils restaient fermes dans leurs déclarations. Ils avaient vu et ils iraient jusqu'au bout pour que la vérité divine soit accueillie par tous et chacun. Ce fut un rude combat. Grâce à Marie exhaussant le vœu de Lucie, en accomplissant un signe de sa présence le 13 octobre 1917, la foule présente crut. Le soleil rougit et tourna sur lui-même de telle sorte que les gens présents crurent que c'était la fin du monde et que le ciel leur tombait sur la tête. Après le signe, tous crurent aux apparitions de Fatima.

Il y eut six apparitions de Marie à Fatima. Cinq ont eu lieu un 13 du mois et une le 19. Le début de ces apparions aux petits bergers fut le 13 mai 1917, Elle se présenta, "Je suis du Ciel" .La seconde fut le 13 juin, le cœur immaculé de Marie. Le 13 juillet Marie leur permis de supporter la vision de l'enfer. Le 13 août, Marie avait demandé aux enfants de venir au chêne vert où elle se faisait voir d'eux mais ils ne purent s'y rendre car les trois enfants étaient en prison. Elle leur apparut le 19 août et leur fit l'annonce du miracle. Le 13 septembre Marie demande la bénédiction du monde. Le 13 octobre ce fut le miracle du soleil. Pour mieux baigner dans cette venue de Marie, Reine et Mère, à Fatima, cliquer sur le lien joint la Vierge à Fatima.

Lors de ces apparitions, il faut se rappeler le contexte mondial, la première guerre mondiale faisait rage.

Notre vécu. Notre séjour fut court mais enrichit de cette vision du terrain où eurent lieu ces apparitions. Le petit chêne vert où Marie apparut est devenu un énorme arbre (photo ci-jointe). A proximité de celui-ci sous un grand espace abrité, nos regards se tournèrent vers la première chapelle de Fatima qui fut construite cinq ans après les apparitions mariales. Celle-ci est au cœur de ce lieu de prière. Avant la procession en l'honneur de Notre-Dame de Fatima, c'est sous ce chapiteau au toit de bois que la foule venant de tous pays prie le chapelet en cinq langues différentes. Chaque mystère est prié dans une langue. C'est là que nous pouvons voir que peu importe la langue, la prière est universelle quand elle part du cœur ouvert de l'homme tourné vers le regard d'Amour du Dieu trinitaire, Père, Fils, Esprit. Et c'est par Marie, notre Maman du Ciel, dans la prière du rosaire que nous méditons les mystères joyeux, lumineux, douloureux et glorieux de Notre Seigneur Jésus-Christ et ainsi, nous participons à l'élévation de nos âmes par ce grand mystère d'Amour du Christ-Sauveur de Hommes. Lui qui se donne en nous par sa sainte Eucharistie pour nous faire grandir en enfant de Dieu, en charité, humilité et sainteté.

Ce séjour fut couronné de soleil et pas que le soleil de l'astre connu de tous, celui qui chauffe avec des températures plus qu'estivales... Mais également le soleil de la Lumière Divine venant nous visiter et nous conduire au sacrement de réconciliation lors du vécu en profondeur du chemin de croix de Fatima. Les temps de prière et les messes furent particulièrement vécues en harmonie avec tous ceux présents, les visibles et les invisibles se rejoignant par une interaction mystérieuse à la Gloire de Dieu avec ses anges, archanges et ses saints.

En marche vers le chemin de sainteté, soyez tous bénis. MG/Siloé37

La chapelle et la statue de Notre-Dame de FATIMA, juin 2015

La chapelle et la statue de Notre-Dame de FATIMA, juin 2015

Le chêne vert, juin 2015

Le chêne vert, juin 2015

La procession

La procession

L'ange de l'Eucharistie

L'ange de l'Eucharistie

Photographie du chêne vert et de la chapelle, cinq ans après les apparitions

Photographie du chêne vert et de la chapelle, cinq ans après les apparitions

La basilque de Fatima en travaux, juin 2015

La basilque de Fatima en travaux, juin 2015

Photographie de l'ancienne et la nouvelle basilique de FATIMA

Photographie de l'ancienne et la nouvelle basilique de FATIMA

Accès à la nouvelle basilique, juin 2015

Accès à la nouvelle basilique, juin 2015

Sculpture des trois bergers dans la ville de Fatima, juin 2015

Sculpture des trois bergers dans la ville de Fatima, juin 2015

Oliveraies longeant le chemin de croix de Fatima

Oliveraies longeant le chemin de croix de Fatima

Notre-Dame de FATIMA, plafond de la chapelle clôturant le chemin de croix, juin 2015

Notre-Dame de FATIMA, plafond de la chapelle clôturant le chemin de croix, juin 2015

Publié dans Marie

Commenter cet article

MG/Siloé 04/11/2015 18:56

Bonjour chers frères et sœurs en Christ,
Doit-on se déplacer à Fatima pour y participer ? Soyez assurer de mes prières et de celles du groupe Siloé. Personnellement la consécration aux cœurs unis de Jésus et de Marie, est pour moi, enracinée dans ma vie, étant membre des Maisons d'Adoration avec une préparation en trois étapes : la donation à Marie, le renouvellement des vœux de Baptême et la dernière étape, la consécration à la personne vivante du Christ.http://www.lesmaisonsdadoration.com/index.php/fr/
J'accepte de participer si on ne se déplace pas à Fatima... Pour le groupe, vous devenez attendre que nous nous rencontrions au niveau du "noyau" pour vous donner une réponse
Unis à tous les frères et sœurs en Christ, prions pour les plus pauvres d'entre le pauvres qui crient vers le Seigneur et Marie
Bien fraternellement MG/Siloé37

www.fatima100.fr 02/11/2015 12:47

Vous œuvrez, en lien avec Notre Dame de Fatima,à propager la dévotion au Cœur Immaculée de Marie.

Nous en sommes très heureux et très touchée et nous aimerions vous proposer de vous associer à la démarche du Centenaire des apparitions à Fatima www.fatima100.fr et la Confrérie Notre Dame de France http://www.notre-dame-de-france.com/ qui souhaitent proposer au plus grand nombre de se consacrer aux cœurs de Jésus et Marie avec le soutient de Monseigneur Rey et La Neuvaine.fr
Répondant ainsi aux demandes de La Vierge Marie et arriver en octobre 2017, pour le centenaire des apparitions, à la Consécration des paroisses et Diocèses .

Dans nos temps troublés, proposer le refuge et la protection du Cœur de Marie au plus grand nombre de ses enfants nous semble être une urgence .
Voulez vous y participer ?
Y faire participer votre groupe de prière ?