Quel est le sens du jeûne pendant le Carême ?

Publié le par siloé37

Transformer la sécheresse de mon coeur en lumière ardente par ma foi en Dieu
Transformer la sécheresse de mon coeur en lumière ardente par ma foi en Dieu

~~Le sens du mot « jeûne » pour un croyant ! ~~~Le jour du mercredi des Cendres, le Carême débute pour s’achever lors de la fête de Pâques. Cette année, cette fête est fixée le 5 avril. Pour mémoire, la date de Pâques est célébrée le premier dimanche suivant la pleine lune arrivant juste après l'équinoxe de printemps. ~~Cette année le groupe de prière Siloé a choisi, dans la dynamique de l’invitation au jeûne des premiers jeudis de chaque mois, dans la confiance avec le Seigneur de nous bénir et de nous ouvrir aux charismes pour l’édification de chacun et de tout le groupe ; de s’appuyer en particulier sur l’un des trois piliers du Carême c’est-à-dire le jeûne.~~~Cependant, mais vous le savez, ces trois piliers du Carême que sont la prière, le jeûne et l’aumône, piliers dont St Matthieu nous parle dans son évangile en 6, 1-18, ces piliers ou appuis sont indissociables entre eux. ~~Cela n’est pas sans rappeler une certaine analogie entre le Père, le Fils et l’Esprit-saint c’est-à-dire la très Sainte Trinité, trois et cependant un ! Un seul Dieu -Père, Fils, Esprit- ~~~Le carême se vit sur trois appuis, ceux de la prière, du jeûne, de l’aumône. Trois et cependant un parce qu’il est bon de lire en chacun de ses appuis comme un filigrane de l’amour de Dieu en eux, un seul et même Amour répandu en ces trois piliers du Carême.

Qu’est-ce qui va me toucher le cœur pour donner une valeur au jeûne ? Qu’est-ce que je dis à Jésus par ce jeûne ? ~~D’ailleurs Jésus lui aussi a jeûné 40 jours (ce doit être par ça que le Carême dure 40 jours) et les écritures nous révèlent pourquoi Jésus a jeûné en Luc 4. ~~~Aux deux premiers versets, ceux-ci disent : « Jésus, rempli du Saint Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l'Esprit dans le désert, où il fut tenté par le diable pendant quarante jours. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, après qu'ils furent écoulés, il eut faim. » Puis les versets de 3 à 12 nous montre comment le diable le tenta de différentes manières et l’évangéliste conclut aux versets 13 et 14 « Après l'avoir tenté de toutes ces manières, le diable s'éloigna de lui jusqu'à un moment favorable. Jésus, revêtu de la puissance de l'Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d'alentour. »~~~Nous aussi nous sommes tentés et c’est pour nous apprendre à lutter contre les diverses tentations du monde qu’à l’exemple de Jésus, j’apprends à lutter en entrant dans le combat spirituel par le jeûne mais également la prière, l’aumône proposés par le temps du Carême.

Alors que demande l’église pendant le carême en ce qui concerne la pratique du jeûne ? "D’abord il faut savoir que la pratique du jeûne-jeûne ne concerne pas les enfants et les adolescents de moins de 18 ans et que celle de l’abstinence de viande le vendredi ne concerne pas ceux de moins de 14 ans." ~~~~Pour les croyants, l’église demande que l’on jeûne deux fois pendant le Carême : le mercredi des cendres et le vendredi saint.

Aujourd’hui certains de nous, nous pouvons nous demander c’est quoi jeûner ? Pourquoi jeûner ? Est-ce que jeûner c’est s’abstenir de nourriture ou est-ce que l’on peut manger ? Ou bien le jeûne c’est faire un repas léger dans la journée ! ~~~~En vérité, le jeûne s’adapte à chacun personnellement car chacun est unique. Le jeûne c’est d’abord moi dans le secret de mon cœur qui fait le choix de le faire par un élargissement de l’ouverture de mon cœur, un cœur à cœur avec le Seigneur.

Comment vivre le jeûne ? ~~~Le jeûne peut se vivre de différentes façons, trois propositions peuvent être envisagées : - D’abord le jeûne peut être un repas léger tel que pain-eau-riz-thé-café ; - Ensuite le jeûne peut être strict c’est-à-dire une abstinence totale de nourriture à l’un des repas de la journée, signifiant ne pas manger du tout. Ce jeûne-là n’est pas forcément recommandé pour tous. Par exemple les personnes malades telles que les diabétiques ou même les personnes âgées et jeunes enfants. Il est bon de discerner la façon dont notre corps peut soutenir un jeûne alimentaire. ~~~~Dans les canons de l’église, il est recommandé de ne pas faire abstinence de nourriture avant 18 ans. - Enfin le jeûne peut-être aussi une abstinence d’un aliment, par exemple de viande remplacée par du poisson. D’ailleurs tous les vendredis de l’année, l’église recommande de s’abstenir de viande. C'est pour ça que les familles chrétiennes mangent du poisson, le vendredi.

Alors jeûner, cela ne veut pas dire que je ne me prive pas simplement pour me priver. ~~~~~~Cela veut dire que je me prive de quelque chose pour offrir un cadeau à Jésus, pour rejoindre l’Amour du Père et du Saint-Esprit par la présence réelle de Jésus-Eucharistie dans ma vie ou la présence spirituelle de Jésus en mon être. ~~~~C’est grandir dans un cœur à cœur d’enfant de Dieu vers le Père en l’Esprit par Jésus qui est le chemin menant au Père car il est dit en St Jean 14 (4-6) « Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin. Thomas lui dit : Seigneur, nous ne savons où tu vas ; comment pouvons-nous en savoir le chemin ? Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. »

Alors le jeûne c’est se rapprocher de Jésus-Christ. ~~~Les écritures bibliques nous donnent en Isaïe 58, le jeûne qui plaît à Dieu : « Voici le jeûne auquel je prends plaisir : Détache les chaînes de la méchanceté, dénoue les liens de la servitude, renvoie libres les opprimés, et que l'on rompe toute espèce de joug ; partage ton pain avec celui qui a faim, et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile ; si tu vois un homme nu, couvre-le, et ne te détourne pas de ton semblable. Alors ta lumière poindra comme l'aurore, et ta guérison germera promptement ; ta justice marchera devant toi, et la gloire du Seigneur t'accompagnera. Alors tu appelleras, et le Seigneur répondra ; tu crieras, et il dira : Me voici ! Si tu éloignes du milieu de toi le joug, les gestes menaçants et les discours injurieux, si tu donnes ta propre subsistance à celui qui a faim, si tu rassasies l'âme indigente, ta lumière se lèvera sur l'obscurité, et tes ténèbres seront comme le midi. Le Seigneur sera toujours ton guide, il rassasiera ton âme dans les lieux arides, et il redonnera de la vigueur à tes membres ; tu seras comme un jardin arrosé, comme une source dont les eaux ne tarissent pas. » Is 58 (6-11) ~~Pour pouvoir vivre cela il nous faut vivre dans l'Esprit qui domine la chair et non l'inverse. Tel est le sens du Jeûne pendant ce carême. C'est ce que le Seigneur attend…son cadeau..... C'est vrai c'est un combat mais c'est celui du Seigneur avec nous. C'est la Porte ouverte à la volonté du Père en chacun, nous ouvrant par l'action de l'Esprit aux dons ou charismes au service de l'Eglise dont Jésus est la tête.

Alors concrètement j’ai des ajustements à faire. ~~~Lors d’une émission de la chaîne KTO, un jeune disait qu’il aimait bien jeûner le vendredi parce qu’il aimait bien le poisson. "Le jeûne ce n’est pas exactement mangé du poisson. En premier lieu, c’est s’abstenir de nourriture soit de façon partielle ou totale. C’est d’abord avant toutes choses pouvoir éprouver un peu la faim. Pas pour ce faire mal mais c’est quand même éprouver la faim physique." Alors pourquoi ressentir cette faim physique ? Ne serait-pas pour compléter les souffrances du Christ sur la croix ! S'associer, humblement par le cœur avec la joie de l'âme, à une souffrance du corps par la faim ressenti en nos êtres ! Une communion possible à ceux qui le désirent car tout est dans la liberté de nos vies.

Nous allons approfondir la réalité de cette faim ! ~~~~Et cet adolescent s’il mange avec plaisir du poisson, pourquoi pas ! Mais pour aller jusqu’au bout de son jeûne alimentaire, il doit l’associer à avoir faim physiquement. Ce n’est pas le manque pour le manque ; mais beaucoup plus. Je me prive de quelque chose pour être en harmonie avec l’amour, la tendresse désirée par Jésus. Lui qui est venu sur terre par son abaissement, le verbe fait chair, pour nous amener à l’amour du Père dans l’Esprit-saint. ~~~~Je me prive de quelque chose pour être toujours plus en communion avec Jésus qui me lave et me purifie de toutes mes lèpres dans ma vie. ~~~Je me prive de quelque chose pour être plus proche de mon frère ou ma sœur en Christ puisque Jésus dit tout ce que vous faites aux plus petits c’est à moi que vous le faites. en Mt 25, 40 « Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous les avez faites. » ~~~" Et ce n’est pas tant sur la privation qu’il faut insister, mais beaucoup plus de savoir que je me prive de quelque chose pour l’offrir à Jésus. ~~~~On est beaucoup plus dans le don de quelque chose. Et dans ce don, ce partage, éprouver ce que c’est la faim, c’est pouvoir partager avec ceux qui tous les jours manquent de nourriture. "Et alors je vis une communion intérieure par ce partage de vivre ce que mon frère en Christ vit au quotidien, aux quatre coins du monde, dans sa pauvreté et son dénuement.

" Le jeûne c’est se priver de quelque chose, c’est la nourriture mais cela peut être se priver de moyens technologiques sympathiques comme l’ordinateur, les jeux vidéos, etc… Ainsi par ces jeûnes-là, c’est se rapprocher de tous ceux qui n’ont pas tout ça. C’est également une communion intérieure de me rapprocher par ces jeûnes des plus démunis, en me rapprochant de tous ceux qui vivent ces manques chaque jour. C’est aussi, me rappeler que je ne suis pas tout seul pas.au monde. Et par ces jeûnes, je suis solidaire de ceux qui justement n’ont pas tout. Mais également, c’est prendre conscience et pouvoir se réjouir de tout ce que nous avons." C’est effectivement sur des choses telles que télévision, etc, pour les gourmands sur des choses qui font plaisir comme le chocolat, pourquoi pas ; chacun trouve son jeûne…

Mais je crois qu’il faut réellement que chacun l’adapte selon sa personnalité et sa vie. ~~~~" Et que son jeûne va effectivement lui demander un effort, un effort qui me met en communion avec les pauvres mais un effort qui se transforme en cadeau, en un don vers le cœur aimant de Jésus pour être moi-même pauvre de cœur. - Le jeûne est lié à la charité. - Lors de la lecture de l’évangile du mercredi des cendres Mt 6 (1-18), premier jour du Carême, j’entends que les trois piliers donnés pour ce temps sont la prière, le jeûne, l’aumône liés à la charité et au partage. Le jeûne ne concerne pas exclusivement la nourriture, vous le savez bien. D’ailleurs le pape Jean-Paul II conseillait aussi de faire un jeûne de télévision par exemple.~~Le jeûne c’est éprouver un manque dans ses habitudes, dans ses occupations, par contre le jeûne de nourriture a une explication supplémentaire, particulière parce que c’est physique, dans mon corps j’ai faim. Le jeûne, c’est l’art de trouver une nouvelle manière de disponibilité. "Cette disponibilité m’appelle à me fortifier comme St Paul me le dit en Ephésiens 6 (10-18) : « Fortifiez-vous dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. C'est pourquoi, prenez toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté. Tenez donc ferme : ayez à vos reins la vérité pour ceinture; revêtez la cuirasse de la justice; mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l'Évangile de paix; prenez par-dessus tout cela le bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin; prenez aussi le casque du salut, et l'épée de l'Esprit, qui est la parole de Dieu. Faites en tout temps par l'Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints »

Ne pas jeûner pendant le carême est-ce un péché ? Question posée par un jeune lors d’une émission sur KTO, question que je peux me poser également. Et le prêtre présent à l’émission lui répondit que : « Non ce n’est pas un péché dans la mesure où un péché c’est une action délibérée contre les autres, contre Dieu, contre soi-même. C’est sans doute peut-être un manque de volonté. » lui a-t-il dit " Ne pas jeûner pendant le carême, a-t-il ajouté, c’est dommage ; parce que c’est manqué une occasion de préparer son cœur à la fête de Pâques, à la présence de Dieu. Mais ce n’est pas précisément un péché "

Le Carême n’est pas un temps de privation, c’est un temps d’Amour. Le carême c’est 40 jours d’Amour tourné vers Jésus. Laisses-toi Aimer. C’est un cœur à cœur avec le Seigneur

Publié dans Temps de préparation

Commenter cet article

siloe37 04/03/2015 15:27

Avec joie nous vous partageons notre vécu au cœur de la prière à Siloé, le deuxième jour du Carême. Union de prière. Bon Carême. Siloé37