Jésus, j'ai confiance en toi

Publié le par MG/Siloé37

Jésus, j'ai confiance en toi

Cher frère et sœur en Christ,

Jésus, j’ai confiance en toi. Et unis les uns aux autres, cette confiance s’élargit à tous ceux et celles qui franchissent le seuil du groupe de prière Siloé. Dans l’humilité et la fraternité voulue de Dieu pour vivre nos assemblées de prière en Vérité et Charité, quelques règles simples doivent être respectées afin que l’onction de l’Esprit saint descende en abondance dans nos cœurs ouverts à Dieu, pour qu’une pluie de charismes rayonne sur et dans l’âme et le cœur de chaque membre présent ou en union de prière.

Un petit rappel

Certains d’entre nous sont appelés à l’animation du groupe. Ce sont des frères et sœurs en Christ, serviteurs du Seigneur se laissant conduire par l’Esprit saint. Ils nous guident dans la soirée de prière. Préalablement, toujours dans la prière, un discernement est nécessaire pour les inviter à cette mission d’animation. Ils doivent vivre la préparation de ce service dans la journée précédent la soirée. Lors de l’assemblée de prière, ils discernent dans le secret de leur cœur, l’inflexion voulue de Dieu pour chacune d’elles : Parole du Verbe fait Chair, silence habité, adoration, intercession, action de grâce mais toujours dans la louange d’être au plus près de la voie divine, dans la maison de Dieu.

Animation

L’animation, c’est un canal de la volonté divine pour que tous, nous ne formions qu’un seul Chœur et Cœur de la rencontre du cœur à cœur avec le Seigneur. Tous et chacun, selon notre propre écoute à la voix du Seigneur, nous pouvons être invités à nous exprimer de façon audible, brève et Christique, pour renforcer l’onction et la communion avec le cœur de Jésus-Christ.

La maison de Dieu

La maison de Dieu n’est pas la maison de briques et d’ardoises, le bâtiment ; mais c’est la maison que moi, je suis ; que chacun, chacune de nous, nous sommes. Jésus habite en nous mais il se fait discret ; et si nos maux du monde le cache, il nous laisse la liberté de l’ignorer. Parfois, nos souffrances et autres situations peuvent étouffer cette flamme divine qui peut s’affaiblir en nos cœurs et âmes. Le Bon Dieu nous aime et il est bon avec nous. Il attend et s’efface quand nous nous éloignions de lui ; mais il se fait Lumière, Paix, Joie et Unité, si de tout notre cœur nous l’invoquons en Vérité d’une seule voix.

Témoignages

Pour être dans la volonté du Père, suivant le Christ et sous l’onction de l’Esprit saint, un discernement est nécessaire pour apporter certains témoignages. Par exemple, si vous avez vécu un temps fort lors de session ou week-end et que vous avez à cœur de témoigner ; avant de prendre la parole, il est nécessaire que vous en fassiez part à la bergère ou à un membre du noyau. Les témoignages sont bons à condition qu’ils reposent dans la sérénité et qu’un temps de préparation et de recul soit pris.

En ce beau jour de la Fête de la Miséricorde jumelée de la canonisation des Papes Jean XXII et Jean-Paul II, le récit de la deuxième lecture de ce jour nous donne la tonalité de l’envol et le courage d’assumer notre mission là où Dieu nous veut. « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus Christ d'entre les morts, pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservé dans les cieux, à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps! C'est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu'il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves, afin que l'épreuve de votre foi, plus précieuse que l'or périssable (qui cependant est éprouvé par le feu), ait pour résultat la louange, la gloire et l'honneur, lorsque Jésus Christ apparaîtra, lui que vous aimez sans l'avoir vu, en qui vous croyez sans le voir encore, vous réjouissant d'une joie ineffable et glorieuse, parce que vous obtiendrez le salut de vos âmes pour prix de votre foi. » 1 P 1 (3-9)

Bonne fête de la Miséricorde. Bises fraternelles Soyez bénis. MG/Siloé37

Publié dans La Miséricorde

Commenter cet article